:: Mise à mort sinistre...
  -  


 Index du Forum


 Se connecter pour vérifier ses messages privés 

 FAQ   Rechercher   Membres 

 Profil         Connexion 
 
Mise à mort sinistre...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Ken'kestu : Sekai in'ki . la capitale -> L'humanorium
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dymnos Nárkissos
Humain Lunatique

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2008
Messages: 31
Localisation: Paris, 92
Métier: Cavalier d'Alexandre
Vampire de :: ...
Humain de :: Morten

MessagePosté le: Mar 24 Juin - 19:57 (2008)    Sujet du message: Mise à mort sinistre... Répondre en citant

Je suis étendu contre les barreaux de ma cage. J’attends patiemment mon tour, en silence comme chaque jour depuis plusieurs mois.
 

Dehors, le bruit est insupportable. Les hommes crient, hurlent. Certains de douleur, d’autre de fierté ou encore d’excitation. Il fait froid, où ai-je bien pu tomber ? Quel est ce monde si démoniaque ?
Du bruit nous fait-nous redresser et remonter sur nos gardes. Un de ces êtres entre dans le bâtiment en traînant derrière lui un corps. C’est mon voisin de cage.
 

Il est en piteux état mais il vit. Je le regarde un instant puis je lui tends ma gourde d’eau. Il ne réagit pas, trop faible pour le moment. Je pose ma gourde le plus près possible de lui. Un bruit derrière moi me fait trembler d’angoisse. Une autre créature se tient derrière moi. Je me lève lentement puis rajuste mes habits.
 

Je sors silencieusement de ma cage, de ma prison protectrice. Je marche lentement derrière la créature. Nous sortons du bâtiment pour ensuite nous diriger vers la grande cage. Je m’introduis à l’intérieur sans regarder la foule qui se presse contre les barreaux.
 

J’ôte mon manteau en fourrure puis le balance à mon geôlier qui le rattrape rapidement. Je lui tourne ensuite le dos pour voir la grille devant moi se lever. Une masse noire saute près de moi. Je l’évite de justesse en roulant sur le côté. C’est un énorme chien de combat.
 

Je me courbe près à faire face à ses attaques. Il saute vers moi, la gueule grande ouverte, prêt à mordre. Je l’évite encore mais quelque chose me heurte de plein fouet. Des lames se plantent brusquement dans la chair de mon bras. J’hurle de douleur.
 

J’arrive à me défaire de l’animal. C’est un deuxième chien de combat affamé. Ils sont désormais deux contre moi et l’odeur du sang ainsi que son goût les excitent encore plus. Je recule lentement face à eux. J’essaye de réfléchir, de trouver un plan pour me sortir de là. Mais rien ne me vient. Je suis pris au piège dans cette cage, près à me faire dévorer vivant par deux bêtes enragées et affamées depuis des jours. Qu’aurait fait mon demi-frère ? Je ne sais pas…
 

Les barreaux de la cage bloquent mes pas défensifs. Je suis dos au mur, encore debout contre ses monstres assoiffés de sang et contre le plaisir de ces êtres. Ils veulent me voir souffrir, les voir me déchiqueter vif. Je me retourne désespérément, sortant ma main ensanglantée de la cage.
 

Je crie à l’aide sans grand espoir. Les bêtes ont déjà planté leurs crocs dans ma chair. La douleur est insupportable. La pression qu’ils exercent sur ma jambe et mon épaule me fait doucement plier les genoux. Si je tombe, je meurs. Ma tête tourne dangereusement. Je cède, je me sens partir.
 

La douleur se fait moins forte. Les chiens reculent brusquement comme apeuré par quelque  chose, quelqu’un…
J’ouvre lentement les yeux. Ils restent seulement mi-clos. Une silhouette se dresse devant. Je tremble, j’ai de plus en plus froid…
 

« Pitié… pas ça… laissez moi vivre… Alexandre… »
 

Je balbutie des mots, des bouts de phrases… Tout ce que j’arrive encore de faire, c’est lutter contre l’envie de me reposer. Le sommeil sera mortel pour moi, je le sais…
 

Mon corps devenu frêle se soulève étrangement. Je vais un peu mieux… J’agonise encore mais le froid à fait place à une douce chaleur qui m’entoure. J’essaye d’ouvrir un peu plus les yeux. La silhouette est près de moi. Je la distingue que vaguement et elle me semble si loin.
 

« Merci… »
 

Je ne sais pas pourquoi mais je sens que c’est à cette personne que je vis encore, douloureusement mais je vie.
Je sombre ensuite malgré moi à dans un état second, qui ressemble presque au sommeil.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Juin - 19:57 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Morten Jansen
Kurayami froid au sang chaud

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 76
Localisation: Du nord ... mais
Vampire de :: Kori Hisoka

MessagePosté le: Lun 7 Juil - 15:02 (2008)    Sujet du message: Mise à mort sinistre... Répondre en citant

[Dsl pour le retard^^]


Par cette journée de grand froid, je me place dans les gradins autour l’arène. Je remonte contre mon cou le col de mon long meneau noir. Parfois il m’arrive de venir ici, pas tout le temps, seulement dans les moments d’ennui. Et ce jour c’est exactement ce qu’il se passe, j’avais laissé Kori un peu seul pour qu’il réfléchisse à sa condition. Pour le moment je viens ici non seulement pour me relaxer, mais aussi pour regarder ces joutes d’esclaves, selon les humains, des gladiateurs.


Assis proche du lieu des combats, j’ai tout le loisir de voir le jeu des combattants. Je dois dire que le spectacle vaut le coup d’œil. D’ailleurs le jeune gladiateur qui vient d’entrer ne me laisse pas indifférent, par sa prestance. Jeune certes, mais avec une fougue de survie, et un certain désespoir. Dommage, cela ne lui permettra surement pas de gagner ce combat.
Quelques minutes plus tard, je suis désolé d’avoir eu raison. Mais il faut dire qu’ils ne l’avaient pas gâté, ils y ont été un peu fort je trouve. Avant que les bêtes ne lui donnent le coup de grâce, je viens me planter devant eux, avec une vitesse que je ne me croyais pas capable. De la main, je les fais stopper dans leur élans, leur fermant la gueule par la même occasion. Ils ne savent plus vraiment ou ils en sont, leurs regards changent, de la fureur du sang ils le passent à la peur. Puis d’un signe de la main je les fais léviter jusqu’à un endroit ou nous serons en sécurité loin de ses bestioles. C’est une chance que j’ai ce pouvoir je vais peut être le sauver, enfin j’espère.


Je me tourne vers lui, jauge vivement les dégâts avant de me pencher vers lui et écouter son cœur. Même fragile, il va bien de se coté là. Mais son corps est bel et bien meurtri. Un murmure sort de sa bouche, ce n’est que pitié et un certain Alexandre. Qui peut-il bien être ?
Je me redresse et le fait léviter, comme avec les monstres, je vais l’amener dans mon manoir. Près de la porte se tiens le propriétaire des lieux, en passant devant lui je lui jette une bourse pleine d’argent, puis quitte définitivement l’endroit. Je l’emmène de cette manière jusqu’à chez moi, c’est dommage mais je ne voudrais pas lui infliger de la souffrance inutile.


Une fois rentrer je le monte directement dans une des chambre de libre. J’ouvre la porte à l’aide de la télékinésie, j’avance à l’intérieur jusqu’au lit puis le dépose sur l’édredon délicatement. Une fois installé, je commence à le dévêtir pour évaluer un peu plus les dégâts ainsi que de pouvoir le soigner. Ce que je remarque au début c’est que ce n’est pas la première fois qu’il combat, même dans l’arène. Mais ces blessures nouvelles ne sont pas belles à voir non plus. Je passe dans la salle de bain pour prendre le nécessaire pour le nettoyer et pour les soins. Pendant que je m’occupe de ces plaies et lui fais des bandages, j’ai le loisir pour bien le contempler. S’il en réchappe, je suis le plus chanceux des Kurayamis.

-Je vais faire quelque chose pour toi, jeune humain. Alors vis et vite.

"Mes projets seront à la hauteur de cette créature."




[ suite -> Réveil... et mal de crâne ]
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:39 (2018)    Sujet du message: Mise à mort sinistre...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> Ken'kestu : Sekai in'ki . la capitale -> L'humanorium Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
©2002 Xvblack Template  crée par < Mario
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com