:: un début difficile...
  -  


 Index du Forum


 Se connecter pour vérifier ses messages privés 

 FAQ   Rechercher   Membres 

 Profil         Connexion 
 
un début difficile...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Ken'kestu : Sekai in'ki . la capitale -> L'humanorium
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yuki Kaidô
Humain/Esclave qui refuse la soumission

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 27
Vampire de :: vampire o_O???
Humain de :: Clarck O'Livervood

MessagePosté le: Sam 25 Avr - 21:52 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

Yuki ouvrait difficilement les yeux. Il avait la tête qui tournait. Son corps était encore engourdi. Ses oreilles entendaient une cacophonie de sons.
 
-         Mmm…, dit-il en essayant de bouger.
 
C’est avec une grande difficulté qu’il fini par ouvrir complètement les yeux. L’endroit où il se trouvait n’était que faiblement éclairé, alors ses yeux s’accoutumèrent vite. Aux premiers abords, il ne distinguait que des formes, puis y vit plus clairement. Et la première chose qu’il vit, fut des barreaux métalliques.

*Une prison ?!... *

Puisant dans ses forces, il se redressa doucement en s’aidant de ces dits barreaux. Lorsqu’il fut assis, il se frotta la tête ainsi que les yeux. L’engourdissement commençait à s’estomper. Son esprit commençait lui aussi à émerger de l’effet cotonneux de la drogue. Car nul doute possible, il avait été drogué !
 
Il ne lui fallu pas plus que quelques minutes pour distinguer avec netteté la goêle où il se trouvait. Et c’est avec effroi qu’il constata qu’il se trouvait non pas dans une prison, mais bien pire, une cage ! Il regarda autour de lui et vit d’autres jeunes hommes d’à peu près son âge dans des conditions similaires. Tous étaient enfermés, certains mêmes enchaînés.
 
Yuki porta son attention sur les voix qui lui arrivaient jusqu’aux oreilles. Au début, il ne saisi pas vraiment de quoi il s’agissait. Mais en écoutant plus attentivement, il comprit qu’il y avait négociations sur une marchandise particulière. Aussitôt que les voix arrivèrent à trouver un accord, un petit bonhomme trapu et avec un mauvais air, entra dans la pièce, s’avança vers une cage qu’il ouvrit et en tira le jeune homme qui s’y trouvait en lui disant qu’il venait d’être acheté.
 
Yuki resta bouche bée devant cette scène qu’il n’aurait jamais imaginé possible. Il avait vaguement entendu que son père l’avait vendu mais il n’y croyait pas vraiment. Pourtant, il se trouvait bien là, enfermer dans une cage près à être vendu comme… comme esclave. Yuki sentait la colère et l’indignation monter en lui. C’est vrai qu’il avait l’habitude d’être mal traité par son « père », même s’il ne le considérait pas comme tel. Mais là, ça dépassait tout ce qu’il lui avait fait ! Yuki eu envie de crier, de s’agiter dans sa cage mais son état physique ne lui permettait pas.
 
*Ce n’est que parti remise ! *
 
Il allait attendre bien sagement de se sentir mieux et à la première occasion, s’enfuirait, puis il trouverait le moyen de rentrer « chez lui » et ferait regretter ce geste à son « père ». Bien entendu, il ignorait complètement qu’il se trouvait à des années lumières de la Terre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Avr - 21:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clarck O'Livervood
Kurayami : hautain, distant, sensuel

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2009
Messages: 20
Localisation: Derrière ce regard intense qui est le mien
Métier: Prince/ Ambassadeur
Vampire de :: Yuki Kaidô
Humain de :: Tss !

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 16:44 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

J’étais assis derrière mon bureau, pensif, et seul. Oui, seul, toujours et encore. Mis a part mes ombres qui se baladaient ça et là, de part et d’autre du manoir, il n’y avait que moi et cette solitude perpétuelle qui me rendais fou et dont il était grand temps que je me sépare !

J’avais déjà en tête depuis des années de prendre avec moi, a mes coté un être. Peu importait sa race, j’avais simplement besoin d ‘une réelle compagnie. De quelqu’un avec qui parler ou simplement savoir qu’il ou elle était là. Cependant, je m’interdisait de m’en attacher ! plus jamais … plus jamais je ne voulais revoir ce spectacle sanglant !


Je pris alors la décision, de partir en quête de cette être volontaire ou non, qui resterais a mes cotés. Bien que ma première idée fus de parcourir les vortex temporelle pour rejoindre les différentes époque de la terre, je fini par choisir ma seconde idée. Aller directement a l’humanorium de Ken’ketsu.

Fidèle a moi-même, je déploya mes ailes, aussi sombre que les ténébreux eux-même, pour parcourir le trajet jusqu'à l’objet de convoitise. Elles ne faisaient pas partie intégrante de mon corps cependant. Mes ailes, n’apparaissait uniquement sur commande. Il n’y avait que les Kurayami de sang noble qui en possédait et j’étais fier de pouvoir en avoir. Ainsi le trajet ne fus pas bien long et d’où j’étais je pouvais déjà voir ce marché noir pulluler de monde. Je n’avais jamais aimer cet endroit. C’était noir, froid et au combien nauséabonde !


Accostant alors, je parcouru les ruelles de cette endroit, louchant de temps a autre sur ses être en cage, confiner parfois par deux dans un cube d’a peine 1mètre50. Je déploya mes ombres, au portrait de mon ancien amant, pour qu’elles parcoure ce marché afin de m’éviter de vagabonder ça et là inutilement. Chose qui fut alors bien utile car moins de quelques minutes ensuite, l’une revenu vers moi me conduisit vers un dit esclaves qu’elle trouva a mon goût.

J’en souris, il était beau, bien qu’a l’actuel il semblait surtout mal en point et recroqueviller sur lui-même. Il était ridicule et surtout mal vue qu’un prince s’abaisse a l’hauteur d’un être dit aussi insignifiant que les humains – pourtant seul nourriture valable pour notre race – voilà pourquoi l’ombre qui m’avait conduit ici, se faufila dans la cage pour relever le visage de l’enfant.


Je l’observa de nouveau un moment, d’un air quelque peu hautain et fourbe avant de lui lancer.


- « Tiens tu a passer le reste de ton existence misérable ici, ou préfère tu me suivre a tes risques est périls ? »


Bien que je savais que, peu importait sa réponse, je l’emmènerais avec moi, je lui posa cette question. Je voulais juste jugeait un trait de son caractère. Le jeu commençais et n’était pas près de se finir. Cet enfant partirais avec moi, peu importait son choix, ses idée, ou sa faux rebellions.

Il sera mien, qu’il le veuille ou non !


_________________


Dernière édition par Clarck O'Livervood le Lun 23 Nov - 19:48 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Yuki Kaidô
Humain/Esclave qui refuse la soumission

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 27
Vampire de :: vampire o_O???
Humain de :: Clarck O'Livervood

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 18:18 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

Yuki était recroquevillé sur lui-même, d’une part parce qu’il n’y avait pas assez d’espace dans sa petite prison afin qu’il s’y tienne debout, d’une autre part parce qu’il était encore sous l’effet de la drogue. Il reprenait tout doucement ses esprits. Malheureusement il avait le ventre vide et ça ne l’aidait pas à se sentir mieux rapidement. Pourtant sa rage de vaincre était plus forte que tout. Son mental était intact et il refusait de se laisser « mourir ». Plus vite, il serait sur pied, plus vite il pourrait tenter de s’enfuir. Mais pour l’heure, il se contentait de rester assis, les bras sur ses genoux et sa tête posée sur ses bras. Il avait fermé les yeux et respirait doucement. Il tendait une oreille attentive à ce qui se passait dans cet endroit afin d’en apprendre un peu plus. Il savait que ce genre de trafic existait encore de nos jours, mais uniquement dans certains recoins de la Terre. Il essayait de savoir où est-ce qu’il pouvait bien se trouver. Malheureusement, il n’apprit pas grand-chose. Le marchand parlait plus de ses « marchandises », ventant les qualités de tel ou tel être.
 
*Pfff ! Pitoyable !*
 
Comment un être humain pouvait être réduit en esclavage encore de nos jours ?! Ou plutôt, comment est-ce qu’on avait pu le réduire lui en esclavage ? C’était totalement inacceptable !
 
Soudain, il sentit quelque chose de doux lui relever le visage. Il ouvrit les yeux aussitôt et cligna des paupières. C’était une main qui lui avait relevé la tête ? Mais à qui appartenait-elle ? Il avait beau regarder, il n’en croyait pas ses yeux. La main appartenait à une forme sombre mais on ne distinguait rien d’autre… C’était comme une ombre mais ça ne se pouvait pas !
 
*Grrrr…. Satané drogue !*
 
Il avait des hallucinations à cause d’elle. C’était impossible qu’une ombre fasse ça ! Enfin, c’était certainement une personne « normale » qu’il avait mal distinguée. Il n’allait pas chercher à comprendre plus loin. Surtout qu’il entendit une voix s’adresser à lui.
 
-         « Tiens tu a passer le reste de ton existence misérable ici, ou préfère tu me suivre a tes risques est périls ? »
 
Son visage étant relevé, ses yeux se posèrent sur un fort bel homme mais tellement arrogant dans son regard. En tant normal, il aurait repoussé la main qui lui tenait le visage d’un geste brutal mais il  n’était pas dans son état normal ! Aussi, il s’était contenté de dévisager l’homme aux cheveux argentés. Il le regarda de la tête aux pieds, avec plein de défi et de dédain dans ses yeux. Il avait vraiment horreur de ce genre de personnes.
 
*Encore un riche excentrique qui pense qu’il peut tout avoir par l’argent !!!*
 
Il prit une attitude arrogante et provocatrice. L’homme avait un beau visage avec des traits fins, de beaux cheveux longs gris sans doute, mais avec la faible luminosité, on aurait dit qu’ils étaient argentés. Il était vêtu d’une tenue fort singulière et sombre mais qui lui allait à merveille. Sa peau était très pâle et il se dégageait de lui une aura étrange. On aurait une beauté venue d’un autre monde.
 
Lorsqu’il eu fini de dévisager complètement cet homme, il fit un sourire en coin. Puis, il se rapprocha des barreaux de la cage. Et toujours avec son regard défiant l’inconnu, il dit :
 
-         Parce que ça t’intéresse vraiment de savoir ce que je veux…. ?! Pfff !! Me fais pas rire, j’suis pas en état !
 
Bah oui, si l’inconnu venait dans ce genre d’endroit, c’était bien pour acheter quelqu’un ! Et si quelqu’un était près à acheter un autre être humain, il se fichait pas mal de savoir ce que voulait son « esclave ». Donc qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, à cet homme étrange, que Yuki veuille aller avec lui ou non ! Le jeune homme n’avait aucun pouvoir de décision là-dessus. De toute façon, il finirait bien par sortir tôt ou tard. Le plus tôt serait le mieux bien sûr ! De plus, il trouvait cet homme vraiment très à son goût mais il n’allait pas lui dire. Alors sortir pour le suivre, il ne pouvait espérer mieux dans sa situation. 
 
En tout cas, l’inconnu avait dit que c’était à ses risques et périls. Mais c’était valable dans l’autre sens aussi. Yuki n’avait pas un caractère facile et le bel homme allait le découvrir, s’il le prenait avec lui. Il ne mâchait pas ses mots, était une forte tête et n’avait peur de personne. Son sourire en coin et son regard plein de défi en disait déjà bien long sur lui. Comme ça, au moins, l’homme aux cheveux argentés saurait à quoi s’en tenir avec lui.
Revenir en haut
Clarck O'Livervood
Kurayami : hautain, distant, sensuel

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2009
Messages: 20
Localisation: Derrière ce regard intense qui est le mien
Métier: Prince/ Ambassadeur
Vampire de :: Yuki Kaidô
Humain de :: Tss !

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 19:15 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

Je restais là a observer l’être qui se trouvait, fièrement, a mes pieds. Bien qu’il se plaisait a essayer de montrer toute l’animosité qu’il avait pour moi, je ne fis rien, me contentant de le déchiffrer. Son regard sombre couleur noisette, ses cheveux châtains clairs, sa délicieuse bouche, parfaite pour provoquer, me fit sourire. Après ses paroles je n’eu plus la peine de le juger pour savoir ce que je désirais apprendre de l’enfant.

Je jeta un œil a l’ombre qui était restait sur lui. mon regard ce fit alors plus froid sur l’enfant et comme si l’ombre m’avait comprise, elle partie sur la gorge de l’esclave pour la lui enserrer. Pas trop fort non plus, juste pour que le jeune comprenne ou ce trouvait ça place. Place que je me ferais un plaisir de lui rappeler en toute circonstance !


Puis, sans lui accorder un autre regard, l’ombre s’en alla et moi a mon tour. Le vendeur en question m’avait aperçut et saluer. Il savait quel était mon rang et jugea préférable de m’offrir ce que je voulais. J’inclina la tête doucement, comme pour le remercier, alors qu’il n’en était rien, je trouvais son … attention ?; normale pour un être de mon rang.

Je revins un instant vers l’esclave avec ce même vendeur pour qu’il puisse ouvrire la cage. Pas question que je touche ça ! L’homme m’avait demander préalablement si j’avais besoin de lien pour maintenir l’esclave attacher, en cas de fuite éventuelle. Je lui avais répondus que la chose n’était en rien nécessaire. J’avais déjà ce qu’il fallait pour. En effet, une fois l’esclave sortir de sa prison, je lui lança une ombre l’assaillir. Celle-ci jouait parfaitement le rôle d’une corde sur le corps fébrile de l’enfant.


Je m’approcha de celui-ci et lui relava de moi-même le visage, de mes mains gantées.


- « Comment te nommes tu ? A moins que tu ne préfère que je t’appel « l’humain » ou bien « esclave » ? »


Il était séduisant, je ne le niais pas. Chose qui serait alors bien plus amusante et intéressante pour les évènements a venir. Il était bientôt tant de revenir chez nous. Je leva un instant les yeux vers le ciel comme si j’y cherchait quelque chose avant de reposer mon regard sur l’enfant. Il était évident qu’une fois dans les airs, il se réveillerais de sa situation actuelle. Il pourrais enfin « revenir sur terre » et éviter de se complaire dans ses mensonges. Il n’était plus sur cette planète qu’il avait préalablement connu, non.


J’attendais une réponse, peut importait sa nature, avant de prendre mon envole avec mon fardeau. Elle fini par venir et j’en souris vaguement, avant de m’approcher de lui, plus que de coutume. Je le souleva comme l’on porte une jeune mariée, avant de déployer ses aile noires qui caractérisais ma classe noble. Je lui lança alors doucement, presque en chuchotant.


- « Il serais préférable que tu ne fasse rien d’inconsidéré, je ne t’ai pas payer alors te lâcher ici ne serais pas une grande perte. Nous continuerons notre précédente discussion une fois arrivé sur mes terres. »


D’un coup d’aile, je m’élança alors avec l’enfant dans les bras, en plein ciel pour rejoindre notre destination prochaine. Le Manoir des Liverwood.


Manoir qui sera celui de sa servitude, a l’opposé, celui de sa soumission totale !

_________________


Dernière édition par Clarck O'Livervood le Lun 23 Nov - 19:49 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Yuki Kaidô
Humain/Esclave qui refuse la soumission

Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 27
Vampire de :: vampire o_O???
Humain de :: Clarck O'Livervood

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 20:06 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

Yuki toujours regardant l’inconnu, vit ce dernier esquisser un sourire. Le jeune homme leva un sourcil interrogateur. Est-ce qu’il était en train de se moquer de lui ?! Yuki n’avait rien à voir avec tous les autres qui étaient ici ! Il ne faisait pas son rebelle pour se donner un genre. Il allait vraiment lui mener la vie dure, enfin le peu qu’il comptait passer avec lui… Il sentit la colère le gagner. Il avait horreur qu’on se moque de lui. Mais soudain, il sentit la main se serrer autour de sa gorge. Ce geste le surprit en première intention, puis il se mit à se débattre, autant qu’il le put dans sa situation. Il agrippa la main et tenta de la faire lâcher prise, mais il n’y arriva pas. C’était assez effrayant, d’autant plus qu’il ne distinguait toujours pas clairement son assaillant.
 
Yuki jeta un regard noir, plein de colère à l’homme aux cheveux d’argent. Il savait que c’était à cause de lui que cette chose s’en prenait à lui. Il l’avait voulu ainsi. S’il l’avait pu, il se serait jette à la gorge de cet homme si hautain, si froid et surtout si arrogant.
 
Puis, la main le lâcha rapidement et s’en alla. D’ailleurs, l’homme aussi disparu. Il devait être entré dans le magasin, mais Yuki ne le voyait pas de là où il était. Il entendit vaguement leur conversation. Le vendeur lui demanda s’il désirait une laisse ou une corde afin qu’il ne s’échappe ?! Mais l’homme répondit que non…
 
Yuki fronça les sourcils ! Pas question qu’on lui fasse porter ce genre de chose. Il n’avait pas eu la vie facile et sortait d’un milieu on ne plus modeste, mais il n’avait jamais perdu sa dignité. Et il était hors de question que cela lui arrive maintenant. D’autres ont bien essayé de le soumettre mais aucun n’y était parvenu. Il avait su se montrer fort pour affronter les obstacles de la vie et il garderait une fois de plus la tête haute.
 
Il vit l’homme s’approcher, accompagné par le vendeur. Yuki ne pu s’empêcher de lancer un regard noir à cet homme qui voulait en faire son esclave. Il n’attendait qu’une chose, c’était que la porte s’ouvre afin de se ruer sur lui. Il n’était pas en forme, il le savait, mais ce n’était pas grave. Au moins, il se défoulerait ! Mais là, encore, il ne pu le faire. Aussitôt sortit, il sentit comme une corde se serrer autour de son corps, l’empêchant de faire le moindre mouvement. Il regarda surpris puis perplexe de quoi il s’agissait. On aurait qu’une ombre faisait office de lien. Mais non, c’était impossible un fois de plus ! Pourtant l’effet de la drogue était passé maintenant, Yuki avait reprit ses esprits. Alors, comment était-c possible ? Il n’en croyait pas ses yeux.
 
Avant même de comprendre ce qu’était cette corde, il sentit la douceur d’un tissu sous son menton. Il releva la tête et plongea dans l’océan de froideur qu’offrait le regard de l’homme. Il était vraiment très beau, mais à cet instant ça n’avait aucune importance !
 
-         « Comment te nommes tu ? A moins que tu ne préfère que je t’appel « l’humain » ou bien « esclave » ? »
 
-         Mmmm…. Yuki ! Et tâches de ne pas l’oublier !
 
Et oui, là encore Yuki avait une attitude provocatrice. C’était tout à fait lui ! Mais il ne pouvait s’avouer dominer ni soumis. Pas question ! Il s’attendait à se prendre une gifle ou quelque chose dans le genre.
 
*Ca serait tout à fait le genre vu son comportement princier… *
 
Mais il n’en fut rien. Au contraire, à par un sourire, l’homme s’approcha et le prit dans ses bras.
 
*Mais qu’est-ce qu’il fait ?! J’suis pas une fille !*
 
Yuki le regarda avec de grands yeux interrogateurs. Il ne savait pas vraiment quoi penser de cette attitude. Puis, son sale caractère reprit le dessus. Il fronça les sourcils et voulu se mettre à crier et à gigoter afin qu’il le lâche. C’est alors que la chose la plus extraordinaire au monde se produisit. De grandes ailes noires apparurent dans le dos de l’homme et ils s’envolèrent.
 
Yuki resta littéralement figé devant un tel spectacle. Cela dépassait tout ce qu’il imaginait. Il se souvint de vieilles légendes sur d’anciens démons, sorcières, esprits en tous genres. Il n’y avait jamais prêté attention parce qu’il n’y croyait absolument pas. D’ailleurs, il s’était toujours demandé à quoi pouvait servir les soit disant prêtes ou moines exorcistes ! Balivernes que tout cela. Enfin, c’était ce qu’il pensait… L’effroi gagna son cœur et il resta figé de terreur. Cet homme n’était pas humain ! Pas humain ! Pas humain ! Pas humain ! Ce furent les seuls mots qui passaient en boucle dans sa petite tête d’écervelé.
 
-         « Il serais préférable que tu ne fasse rien d’inconsidéré, je ne t’ai pas payer alors te lâcher ici ne serais pas une grande perte. Nous continuerons notre précédente discussion une fois arrivé sur mes terres. »
 
Yuki entendit chaque mot, chaque parole, mais c’était comme si son cerveau refusait de faire la traduction. La boucle n’en finissait pas. C’est avec un grand effort, qu’il regarda sur le côté et vit le sol qui se trouvait en dessous à des kilomètres ! Cela le terrifia davantage. S’il était mort en enfers, il ne devrait pas craindre de tomber de si haut. Cela ne voulait dire qu’une chose, qu’il était encore vivant ! Mais alors, ça serait encore pire que l’enfer ce qui l’attendait ?! Devant une telle perspective d’avenir, le jeune Yuki ne put s’empêcher de se mettre à trembler d’effroi.
Revenir en haut
Clarck O'Livervood
Kurayami : hautain, distant, sensuel

Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2009
Messages: 20
Localisation: Derrière ce regard intense qui est le mien
Métier: Prince/ Ambassadeur
Vampire de :: Yuki Kaidô
Humain de :: Tss !

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 10:43 (2009)    Sujet du message: un début difficile... Répondre en citant

Suite du rp >> L'ombre des chimères n'est que la réalité du passé.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:43 (2018)    Sujet du message: un début difficile...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Ken'kestu : Sekai in'ki . la capitale -> L'humanorium Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
©2002 Xvblack Template  crée par < Mario
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com